À LA UNE !

A lire

JOURNAL PAROISSIAL

Eglise à Suresnes n° 157

(du 10 au 30/09/2017)

*  *  *  *  *  * 
Obsèques
25/09 à NDP à 15h : Yvonne GRAILLAT
Venez entourer la famille 
 
Vont devenir enfants de Dieu par le baptême 
Lucie Escudeiro, Richard Pouliot, Claire Chaillet, Gabriel Noyère, Eléonore Ferrant, Manon Sautel, Romane Coullon
Vont se marier devant Dieu
Fabrice Anoh et Sonia Lacour
*  *  *  *  *  * 

ETAPES VIE CHRÉTIENNE
ESPACE JEUNES ET ENFANTS
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Réservé-rédacteurs

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 135 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.eglise-suresnes.org/data/fr-articles.xml

Etre animateur/animatrice des chants

C'est un vrai et grand service d'Eglise que d'aider l'assemblée des fidèles à entrer dans la prière par les chants.

Cela demande du temps, une certaine compétence technique et liturgique. Mais c'est un service vécu avec d'autres, en lien avec les prêtres et les organistes.

Il est possible de suivre une formation pour progresser.

A la fin de la messe, présentez-vous à l'animateur du jour si vous êtes intéressé(e).

Témoignage de Prisca H. :
"Chanter, c'est prier deux fois" nous apprend en son temps Saint Augustin. C'est assurément ce qui m'a transportée lorsque j'ai commencé le service de l'animation liturgique. Découvrir que l'élan de la voix aidait ma prière à monter vers le Seigneur.
Ce n'est pas une prière personnelle vécue dans mon petit oratoire, mais une prière partagée avec l'assemblée des chrétiens, présente ce dimanche pour vivre ensemble la célébration de l'alliance de Dieu et les hommes. Ce désir de prière partagée suppose une préparation du cœur. C'est une grande joie source de sérénité que de me tourner intérieurement vers le Seigneur avant de démarrer la messe ou avant chaque chant, afin de Lui demander de n'être que son instrument, que ma mission d'animatrice de chant soit au service des cœurs qu'Il souhaite toucher pendant le temps de la messe.
Omettre de me tourner vers le Seigneur, c'est prendre le risque de vivre ce service comme une prestation lyrique personnelle, vidée de sa dimension de prière, et souvent entachée de faux pas, erreurs, cafouillages.
Par ailleurs, ce service d'Eglise suppose que je sois physiquement proche de l'autel au moment de la consécration, puisqu'il y a le Sanctus, l'Anamnèse et l'Agnus à entonner. C'est un moment de grâce que de pouvoir approcher ainsi le corps du Christ, en plus de Le recevoir à la communion. Comme un moment d'adoration. Il est donc bon et plein de sens de se tourner vers l'autel, vers le Christ au moment du Sanctus, de l'Anamnèse et de l'Agnus, comme il nous l'a été rappelé récemment lors d'une formation liturgique. Car c'est à Jésus que nous nous adressons. C'est vers Lui que tous les regards, sans exception, doivent se tourner.
 
table-ronde.jpg Table ronde diocésaine sur la musique, au service de la paix (à écouter)

Date de création : 02/03/2008 @ 10:04
Dernière modification : 12/09/2013 @ 07:51
Catégorie : INFOS PRATIQUES - Animation de la messe
Page lue 7354 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

INFOS PRATIQUES
GROUPES ET MOUVEMENTS
Calendrier
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...