En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 10 jours)
Articles
Nouvelles
17/09/2020 : - FETE DE RENTREE

Lire à la messe du Dimanche

bible.jpg     La lecture des textes du dimanche est ouverte à tous !
 

 

Si vous souhaitez prendre part à la liturgie du dimanche contacter l'accueil de votre paroisse ou les lecteurs en fin de messe.

 

 

 

 

Quelques repères : 

 

Le lecteur se rend à l'ambon de préférence en passant devant l'autel, devant lequel il s'arrête pour s'incliner.

  • En effet, l'autel représente le Christ, "pierre angulaire" de notre foi et donc roc sur lequel nous fondons notre prière. (c'est pour cela que le prêtre embrasse l'autel au début et à la fin de la messe)

  • De façon générale, on s'agenouille devant le tabernacle et on s'incline devant l'autel ; la croix mérite également le respect (quand il y a encensement, elle est encensée après l'autel), pas l'icône (ce serait différent chez les orthodoxes!).

 

De façon basique, il s'agit d'abord de lire de façon à être compris ! Donc

  • lire le texte avant la messe pour y repérer les articulations des phrases ;

  • au besoin, monter ou baisser le micro (le diriger vers le cou) ;

  • se tenir droit, sur ses deux pieds (éviter les jambes croisées, on n'est pas à un comptoir) ;

  • parler à voix haute (le micro n'est pas réglé pour des chuchotements!) ;

  • pas trop vite (tenir compte de la réverbération sonore du lieu) ;

  • ne pas baisser la voix à la fin des phrases, sinon on n'entend plus ;

  • articuler ;

  • respirer (utiliser le lectionnaire plutôt qu'un missel perso ou Prions en Eglise, car il a une typographie prévue pour faciliter la compréhension du lecteur et sa respiration).

 Mais le lecteur (sauf celui de la PU) est chargé de transmettre la Parole de Dieu.

  • Il commence par lire d'où provient le texte : "Lecture de ….." (sauf pour le psaume) (inutile de dire "Première -ou deuxième- lecture").

  • Il faut que les auditeurs sentent que ça s'adresse à eux...

  • et en même temps que cette Parole ne vient pas du lecteur mais de Dieu.

  • Il y a donc un équilibre à trouver dans le ton (lecture ni neutre ni enflammée) et le style (regard rivé sur le lectionnaire ou balayant sans arrêt l'assemblée) !

  • Pour le ton, s'adapter au genre du texte et à son contenu : récit, proclamation, enseignement ou prière...

A la fin de la lecture,

  • il est bon (mais pas obligatoire) de dire : "Parole du Seigneur". (en regardant l'assemblée)

  • Le lecteur repart comme il est venu, en s'inclinant à nouveau devant l'autel.

 Particularité de la Prière universelle :

  • ce n'est pas la Parole de Dieu mais la prière des fidèles, qu'une personne est chargée au nom de tous de faire monter vers Dieu.

  • Il n'y a donc pas besoin de regarder l'assemblée ;

  • par contre, la lecture doit être elle-même prière : ça doit se sentir dans le ton, plus recueilli.


Date de création : 04/11/2006 @ 17:40
Dernière modification : 02/10/2014 @ 19:37
Catégorie : - Animation de la messe
Page lue 5249 fois